POPULARITÉ
56

Ouverture générale de la chasse saison 2014-2015, quid des non-chasseurs ?

Éditer
Publié dans
le 01.09.14
Carte_ouverture_chasse_2014_400px

Septembre est le mois de l’ouverture générale de la chasse (n’oublions pas cependant que la chasse des oiseaux d’eau débute en août et que le sanglier ou le chevreuil peuvent être chassés dès juin).
Cette ouverture générale, a débuté le 23 août en Alsace, se poursuit le 7 septembre en Corse, le 14 septembre dans une grande partie sud de la France puis le 21 septembre ou le 28 septembre dans le nord.

Ce mois de septembre et les mois qui suivront seront donc une période compliquée pour les non-chasseurs souhaitant se promener, cueillir des champignons, faire du VTT ou du cheval… Il faudra faire avec le bruit des fusils et des chiens, avec un sentiment certain d’insécurité et des risques d’accidents. La liberté des uns commence où s’arrête celle des autres, dit-on; en matière de chasse, ce n’est pas encore le cas.

En cette rentrée, Hubert Reeves, notre président, a donc demandé par courrier à la Ministre de l’Ecologie de rouvrir les discussions sur le partage de l’espace et la sécurité. Un groupe de travail existait, sous l’égide du ministère, il est au point mort depuis 2011…

Voir les périodes de chasse pour l’année

Voir nos propositions pour les non-chasseurs

Voir notre dossier sur la sécurité

Carte © oncfs

Note à la mi-septembre 2014: un incident a supprimé la totalité du score de cette publication qui avoisinait 3000…

Commentaires

1
2014-09-01 15:46:06 +0200

Terminé le jogging du dimanche dans les bois et près des champs.
L'année dernière, un groupe de chasseurs n'a pas hésité à viser des branches sous lesquelles nous courions, nous avons senti les plombs retomber sur nous.
Apparemment certains chasseurs n'apprécient pas le partage de l'espace !

1

2
2014-09-01 19:28:30 +0200

Bonjour,
Je pense que la vieille lutte contre les chasseurs est une lutte passéiste non constructive. Plutôt que de perdre du temps et de l'énergie à se combattre, nous devrions construire des passerelles et unir nos efforts pour faire avancer positivement la biodiversité. Je suis un chasseur écologiste et je ne suis pas le seul...
L'accaparement de l'écologie par les idéologues, la politisation de ce sujet universel et transversal fait reculer notre cause commune.
Je partage volontiers et sans heurt l'espace sur lequel je chasse

2

4
2014-09-01 19:59:02 +0200

RAPPEL
L’association dite « Humanité et Biodiversité » a pour objet le renforcement de la perception et de la prise en compte par tous, des synergies et des liens indissociables entre humanité et biodiversité, fondés sur le respect entre les humains et les autres êtres vivants, en particulier les êtres sensibles.

4

1
2014-09-01 20:22:35 +0200

Fini les ballades dans les bois !! En plus l'automne c'est un beau moment.

1

1
2014-09-02 08:30:37 +0200

Je me réclame chasseur pourtant voilà des années que je ne pratique plus, cela reste personnel, j'ai beaucoup de respect pour ceux qui continuent à perpétuer ce patrimoine culturel. Je me suis également battu pour le "droit de non-chasse mais Je trouve de part et d'autre des débats stériles et uniquement motivé par le rejet de l'autre. Certaines vérités sont cependant bonnes à rappeler :
La chasse se pratique sur des territoires privés, soyez donc heureux que ces derniers soient ouverts au publique le reste de l'année! Pour ce qui concerne les territoires de chasse situés en forêt domaniale, des enchères sont organisées afin d'y louer l'autorisation de chasser, je vous conseille donc de vous associer pour les louer afin d'y exercer votre droit de non-chasse.

1

3
2014-09-02 09:05:32 +0200

J'ai du mal à admettre que l'on appelle chasse ce qui se passe autour de chez moi: ce week-end il y avait des chasseurs tous les cent mètres en terrain non boisés, certains n'hésitant pas à tirer dans notre haie soit à quelques mètres de la maison. Je veux bien entendre les arguments pro-chasse à la condition qu'il y ait au moins respect de la loi.
Quant au partage de l'espace, l'agressivité se loge parfois là où on l'attend le moins: joggeurs ou cavaliers gênés lorsque je passe sur l'unique chemin qui mène chez moi en voiture ou avec mon chien.
Avec l'étalement de l'urbanisme ( véritable fléau) l'espace devient une denrée rare. Encore plus hélas pour la faune et la flore...

3

3
2014-09-02 09:05:50 +0200

Les terrains privés ne sont pas tous libres d'accès et il appartient aux seuls propriétaires d'en décider: rien à redire.
Quant aux forêts domaniales, elles abritent des espèces autorisées à la chasse: sanglier, chevreuil, cerf, … Les chasseurs prélèvent une partie des populations et ils s'acquittent pour cela d'un droit que ce soit en payant un bail de chasse ou une licence … Situation donc différente de celle du promeneur qui, lui, rentre à son domicile sans s'être approprié d'animal pour ses futurs repas.

Ce qui est proposé, c'est de tenir compte des chasseurs et des non-chasseurs, quoi de plus légitime que cette recherche de solutions partagées sur des territoires qui appartiennent à l'Etat ou à des collectivités ?
Et d'ailleurs c'est en marche puisque les jours autorisés en chasse collective en forêt domaniale sont limités à deux par semaine. Dans les zones de plus forte fréquentation du public, certains jours peuvent être interdits en particulier les samedi, dimanche et jours fériés…
Alors faire un tour d'horizon des zones où le partage du temps ou de l'espace serait à concevoir sous la tutelle d'un ministère qui est celui des chasseurs et le nôtre ressort d'une volonté d'apaisement et non d'affrontement.

3

-1
2014-09-04 21:27:58 +0200

Quand je ferai mon jogging je vais encore entendre des coups de feu de partout j espère ne pas me faire tirer dessus cette année. Quand est ce que la fin du vacarme et de la tuerie à lieu?

-1

0
2014-09-09 14:19:33 +0200

Viscéralement la Chasse m'exaspère...Intellectuellement je me raisonne et ouvre le débat sur les droits des non chasseurs, le partage de l'espace, le perimétre de sécurité, les dates d'ouverture et fermeture, etc... J'ai eu des dizaines de conversation avec des chasseurs et à la question "Quel plaisir éprouvez vous à enlever la vie" aucun ne m'a donné de réponse...Sinon des réponses embarrassées et peu claires !...

0

0
2014-09-09 21:50:27 +0200

@ Alain : je serai heureux d'engager cette discussion avec vous, Alain. Vous verrez que je ne suis pas embarassé, ni sectaire, ni fermé aux arguments qui divergent des miens. Le "plaisir" ne réside bien sur pas dans le fait d'"enlever la vie" ; ça n'est qu'une partie de l'acte de chasse. Une autre question peut se poser, sur le même registre : "qu'est ce qui motive les anti-chasse : la question du plaisir éprouvé par les chasseurs ou la souffrance animale ?". Parfois, je me dis que certains se trompent de combat. Ce qui les exaspèrent c'est le fait que l'on puisse "prendre du plaisir à chasser" ; alors que cette notion est totalement étrangère ç l'animal chassé. Autrement dit, il me semble beaucoup plus important de protéger les espèces menacées, de préserver les espaces naturels, de défendre la bio-diversité, de veiller à ce que les animaux élevés à des fins de consomation, et j'en passe, que de dénoncer les chasseurs (par ailleurs acteurs importants et concernés de la défense du vivant au quotidien, sur le terrain) du fait du "plaisir qu'ils prendraient à pratiquer leur passion. J'ai moi aussi ren,contré beaucoup de défenseurs de la cause animale, non-chasseurs, et je suis prsuadé que nous devons associer nos forces contres tous les excès (y-compris ceux des chasseurs indignes, viandards, tireurs sans âme) plutôt que de perpétuer des luttes politiciennes qui ne servent pas notre cause commune : celle de la préservatiuon du vivant.

0

1
2014-09-10 08:32:38 +0200

Chers amis,
Merci de ne pas ouvrir un débat pour ou contre la chasse. La publication présente les dates d'ouverture et soulève la question du "vivre ensemble", chasseurs et non-chasseurs, en période de chasse.

1

À propos de l'auteur

Humanité et Biodiversité, est une association loi 1901, reconnue d’utilité publique, agréée au titre de la protection de la nature. . Elle est actuellement présidée par Bernard Chevassus-au-Louis, et Hubert Reeves est devenu son actif président d'honneur. . Humanité et Biodiversité mène une action de plaidoyer et d'influence pour faire émerger dans la société les défis posés par l’éro...

Réputation
Découvrir la biodiversité #1f6929 decouvrir-la-biodiversite 795800
Patrimoine naturel #81A23E patrimoine-naturel 366247
Ménagement du Territoire #D05D10 menagement-du-territoire 156080
Cadres institutionnels #B36281 cadres-institutionnels 221085
Économie et Biodiversité #723DC4 economie-et-biodiversite 43641
Transition écologique #168DBE transition-ecologique 293734

Ses derniers articles

Powered_by_tinkuy